Euromarché, centre pionnier

Le cinquième volet de notre série sur le patrimoine saint-quentinois se penche sur Euromarché, à Montigny-le-Bretonneux. Détruite en 1988 conformément à ce que prévoyait la législation, cette structure commerciale provisoire préfigurait le rôle central de l'Espace Saint-Quentin.

Euromarché, centre pionnier

Au milieu des champs

Cette vue aérienne date de 1975 (cf photo ci-dessus), année de naissance d'Euromarché. Au premier plan, des champs, seulement des champs... C'est pourtant là, au sud de la voie ferrée, que le centre commercial Espace Saint-Quentin sortira de terre près de quinze ans plus tard. En attendant, Euromarché, toute nouvelle grande surface, constitue un lieu de rencontre et d'animation fédérateur, solution transitoire vers la création d'un coeur de ville.

Retour à la source

Fontaine publique d'euromarché 1978La fontaine publique du parking d'Euromarché en 1978La fontaine publique du parking d'Euromarché, ici en 1978 : les pionniers de la ville nouvelle s'en souviennent sûrement... Ils étaient en effet très nombreux à venir s'y approvisionner librement en eau potable, renforçant ainsi le rôle central de l'espace commercial. Ce puits artificiel est né d'une concurrence accrue avec le Monoprix (futur Super M) de Bois-d'Arcy, dopé par la découverte d'une source d'eau sur son site et dont le slogan était devenu « Venez vous ressourcer ». Ne bénéficiant pas du même cadeau de la nature, Euromarché décide alors de creuser jusqu'à la nappe phréatique pour trouver de l'eau potable, puis d'ériger une fontaine en surface...

Une destruction programmée

Destruction du centre euromarché en 1988En 1988, le centre Euromarché est détruit.Construit pour une durée limitée, en attendant un centre commercial plus important et la création effective d'un coeur de ville, Euromarché est détruit en 1988. Ce qui n'est qu'une application de la loi fait en fait figure d'exception en France.

Dans la plupart des cas, ces structures commerciales, toujours provisoires, ont été pérennisées. Seul le Carrefour de Créteil a subi le même sort qu'Euromarché.

Consommation et convivialité

p45DReurom3 webVue de l'intérieur en 1977Alors que la ville nouvelle n'en est encore qu'à ses prémices, Euromarché assure de précieux services, mêlant logique de consommation et activités de loisirs (manèges pour les enfants, projections cinématographiques sur le parking...).

Au milieu de rien, l'hypermarché devient à la fin des années 70 (ici, en 1977) un lieu de rencontre incontournable, très prisé des habitants des environs.