Géants des villes, géants des champs

Denis Mondineu est l'artiste le plus représenté à Saint-Quentin. Monumentales, ses oeuvres les plus connues interpellent le passant dans la rue Le Nôtre, près du centre commercial, mais également à la gare ou devant l'école Corot-Samain à Magny.

Géants des villes, géants des champs

Des statues à la cave

Sculptures MondineuLes sculptures de Mondineu, visible dans la passerelle de la gare de Saint-QuentinDenis Mondineu commence à travailler à Saint-Quentin-en-Yvelines dans les années 80, alors que la gare est encore entourée de champs.
L'architecte de l'établissement public d'aménagement (EPA), Philippe Deslandes, lui demande d'imaginer la décoration des couloirs d'accès aux quais. Le sculpteur fait tout lui même, des croquis à la pose. Il lui faudra trois ans de travail pour réaliser son projet... à la fin desquels la SNCF prévoit d'autres aménagements.
Les pièces dorment ainsi dix années dans une cave avant que l'un des directeurs de l'EPA décide de les installer sur la passerelle couverte qui surplombe la nationale 10, où elles trônent aujourd'hui encore.

Un intérieur à l'extérieur

Sculpture rue Le Notre a MontignyCette sculpture est installée rue Le Nôtre, à Montigny-le-BretonneuxRecréer l'intérieur d'une habitation à l'extérieur, c'est le pari de cette sculpture en terre cuite et taille double, rue Le Nôtre. Installée en novembre 1999, la famille de géants remplit aujourd'hui un rôle bienveillant et apporte un peu de chaleur à cette voie passante, composée de murs borgnes et d'entrées de livraisons.

« L'art pacifie l'atmosphère et développe un réel plaisir de vivre et d'échanger », explique le sculpteur, prix de Rome en 1966 et ancien élève de l'école Boulle et des Beaux-Arts de Paris. « Il est essentiel au bien-être. »

Un livre au galop !

Geants Magny webDes représentations deux fois plus grandes que la taille réelle, pour être mieux vues.En 1996, Mondineu agrémente le groupe scolaire Corot-Samain de Magny-les-Hameaux d'une oeuvre imposante représentant deux enfants qui chevauchent un immense livre. « La proportion du double de la grandeur nature est importante pour le regard, commente l'artiste. Quand on place des statues grandeur nature dans un espace public, on ne les remarque absolument pas, à moins d'en mettre un nombre très important.

 Pour qu'elles soient remarquées, il faut qu'elles aient une dimension qui dénote. » Le style figuratif de Mondineu, par opposition aux oeuvres plus conceptuelles disséminées dans Saint-Quentin, est particulièrement bien compris du grand public. Il a également réalisé des éléments de décoration à l'école de la Grande-Ile de Voisins-le- Bretonneux et à Guyancourt (bas-reliefs d'immeubles, aux Saules).