Elancourt - Les Spaghettis : tout un art

Labellisée Ville et pays d'art et d'histoire en juillet, Saint-Quentin-en-Yvelines possède un patrimoine artistique de grande qualité, à redécouvrir dans cette nouvelle série de Mémoire vive, consacrée à l'art public. Premier coup de projecteur : les Spaghettis, une sculpture réalisée par les Simonnet, située dans le parc des Coudrays, à Élancourt.

Elancourt - Les Spaghettis : tout un art

Une seconde jeunesse

Créé en 1971 par le Scaan (Syndicat communautaire d'aménagement de l'agglomération nouvelle), ancêtre du San (1983-2003) puis de la communauté d'agglomération, le parc des Coudrays constitue un îlot d'espaces verts pour les habitants du quartier. En 2003, la communauté d'agglomération prend l'initiative de le réhabiliter, pour un coût de 2 millions d'euros.

Le rouge Simonnet

Installation de l'oeuvreLe rouge de l'oeuvre a été inventé par les artistes.Dans les années 70, les Simonnet font partie des artistes qui travaillent les nouveaux matériaux tels que le plastique pour donner naissance à une multitude de formes.
Arborescence polymorphique est une interprétation très libre de la forme de l'arbre. Elle est composée de 110 modules creux en polyester armé de fibre de verre et soudés entre eux intérieurement.

Pour réaliser cette sculpture en résine polyester armée de fibre de verre, le couple a créé et produit de nombreux prototypes des éléments modulaires à deux, trois, quatre et cinq sections de raccordement, les bases et terminaisons en demi-sphères, les moules correspondant à ces formes de base et le tirage dans ces moules des 110 modules qui composent cette réalisation. Un rouge spécifique auquel les artistes sont restés fidèles a été conçu à cette occasion.

Arborescence polymorphique et Spaghettis

Arboresence PolymorphiqueArborescence Polymorphique, rebaptisé Spaghettis par les habitantsLes 80 oeuvres situées dans les espaces publics de Saint-Quentin correspondent à une volonté de sortir l'art des lieux culturels pour que tout le monde puisse en profiter.
Ce patrimoine est représentatif de l'histoire de la « jeune sculpture », un courant artistique créé dans les années 70 et dont les sculpteurs, aujourd'hui reconnus au niveau international, ont la particularité d'avoir fait leurs premiers pas en ville nouvelle.
Le couple formé par Marthe et Jean-Marie Simonnet est de ceux-là. En 1974, à l'occasion d'un symposium d'artistes qui se déroule dans le tout nouveau parc des Coudrays, il crée, sous les yeux du public, Arborescence polymorphique. Une oeuvre que les habitants vont rapidement se réapproprier en la nommant les Spaghettis.

Une recréation à l'identique

Spaghettis Reconstruct webEn 2005, les Spaghettis ont été démontées et reproduites à l’identique par leurs créateurs.Avec le temps, certaines oeuvres ont besoin d'être restaurées. La communauté d'agglomération a ainsi confié au Musée de la ville la mission d'inventorier les oeuvres du territoire, de les faire connaître et de donner des préconisations de restauration.

 En 2005, les Spaghettis ont été démontées et reproduites à l'identique par leurs créateurs. Le Musée de la ville a également fait l'acquisition d'une maquette de la sculpture afin d'alimenter un fonds « art public » qui lui permettra de faire connaître et d'expliquer ces créations au grand public.