Des Gogottes dans la ville

Classique s'il en est, le jardin des Gogottes, situé dans le quartier de Villaroy, à Guyancourt, doit son nom aux drôles de bébêtes qui l'habitent. Des sculptures imaginées par l'artiste grec Philolaos.

Des Gogottes dans la ville

Au pays des Gogottes

Le matériau de prédilection de Philolaos est l'acier inoxydableLe jardin des Gogottes est situé dans le quartier de Villaroy, à GuyancourtGrilles en fer forgé, carrés de pelouse et allées bien nettes. Non, nous ne sommes pas dans le jardin du Luxembourg, mais bel et bien dans celui des Gogottes, conçu par le cabinet Jean-Noël Capart (Bruxelles) avec le paysagiste Jacques Simon, et situé à Villaroy, dernier quartier à être sorti de terre à Saint-Quentinen- Yvelines.

Contrairement aux autres parcs de la ville nouvelle qui rompaient avec les schémas classiques de la conception des espaces verts, celui-ci revient à une forme plus traditionnelle. Une manière d'ancrer ce quartier neuf dans une histoire tout en lui offrant une respiration verte.
L'endroit idéal pour faire paître quelques Gogottes...

De gentilles bestioles

Gogottes du sculpteur PhilolaosDes animaux étranges sortis de l'imaginaire du sculpteur PhilolaosImaginées et réalisées en 1996 par le sculpteur grec Philolaos d'après une histoire de Babar, les Gogottes sont des oeuvres à part entière, mais aussi des guides, qui invitent le promeneur à suivre un parcours de sculptures délimité par un cheminement en acier.

Réalisés en gravier et en acier inoxydable, ces animaux étranges, rapidement adoptés par les enfants du quartier, ont été conçus pour durer...

Un sculpteur sur fer

Gogottes Philolaos webLe matériau de prédilection de Philolaos est l'acier inoxydable.Né en 1923 à Larissa, en Grèce, Philolaos Tloupas, dit Philolaos, suit les cours de l'école des Beaux-Arts d'Athènes de 1944 à 1950 avant de s'installer à Paris, où il entre aux Beaux-Arts dans l'atelier du sculpteur Marcel Gimond. Entre 1963 et 1971, il crée à Valence, avec l'architecte André Gomis, un château d'eau qui prend l'allure d'une « sculpture-architecture », ce qui lui vaut depuis sa renommée de « sculpteur des architectes ».

Le matériau de prédilection de Philolaos est l'acier inoxydable, mais il utilise également la terre cuite, le marbre, le bois tourné et le béton lavé. Il crée en 1972 L'Oiseau mécanique, et en 1989 Les Nymphéas, des sculptures monumentales exposées à La Défense. Il a été nommé officier dans l'ordre des Arts et des Lettres le 4 mars 2005.