Voisins- Le temple et les templettes

Après les Arcades du Lac à Montigny, Ricardo Bofill réalise le Temple et les Templettes, à Voisins, toujours autour du bassin de la Sourderie. L'ensemble prend définitivement l'aspect d'un « Versailles du peuple » que l'architecte souhaitait lui donner.

Voisins- Le temple et les templettes

Situés face aux Arcades du Lac réalisées entre 1978 et 1982 sur l'autre versant du bassin de la Sourderie, le Temple et les Templettes constituent une opération de 200 logements qui vient compléter, en 1986, la première grande réalisation de Ricardo Bofill à Saint-Quentin-en-Yvelines.

Contre les standards

Bofill et la France

Bien que son projet d'aménagement des anciennes Halles de Paris ait été refusé, Ricardo Bofill est considéré comme le plus français des architectes espagnols et son style monumental laissera des traces dans plusieurs villes nouvelles de la région parisienne (Saint-Quentin- en-Yvelines, Marne-la-Vallée, Cergy-Pontoise). Il a réalisé dans le même style l'aménagement de la place de Catalogne (Paris XIVe), l'Arsenal à Metz et le quartier Antigone à Montpellier.

Cette deuxième création de l'architecte catalan est intéressante à plusieurs points de vue.
En raison de sa situation d'abord, car des deux côtés du bassin, nous sommes dans « du Bofill », ce qui donne une unité architecturale à l'ensemble, bien que nous ne soyons pas sur la même commune. Un exemple qui illustre parfaitement la manière dont a été pensé l'aménagement de l'agglomération : il a été conçu selon une vision globale du territoire et pas simplement à une échelle communale.
Autre point remarquable, l'aspect extérieur du Temple et des Templettes. Il s'agit d'un édifice qui s'inscrit dans le mouvement postmoderne.

Ricardo Bofill fait en effet partie de ces architectes qui, dans les années 70, s'opposent au mouvement moderne (représenté, entre autres, par Le Corbusier). Il lui reprochent un urbanisme uniforme sans ornementation et sans référence au passé. Bofill, au contraire, souhaite retourner aux racines et à l'identité du lieu. Il considère qu'il est important que les logements deviennent des monuments dans la ville, car ce sont autant de repères pour les citadins.
Ainsi, après s'être inspiré de Versailles et du château de Chenonceau pour édifier les Arcades et le Viaduc, l'homme va s'intéresser à notre héritage gréco-romain pour concevoir son Temple et ses Templettes. Entre architecture antique et temple central inspiré du Parthénon, les 5 bâtiments aux vitres miroirs forment un ensemble impressionnant face au bassin.


Appartements ou monuments ?

Temples webL'un des 5 bâtiments formant l'ensemble, le long du Lac.« Ils font penser à un édifice à visiter, commente Sandrine Timoret, une habitante des lieux. Quand nous sommes arrivés dans l'appartement, il n'y avait pas encore de rideaux et c'est la vue qui nous a le plus impressionnés. Nous sommes en hauteur mais, en même temps, nous sommes à un mètre de l'eau... Si vous ajoutez à cela les mouettes qui vont et viennent, on se croirait à la mer ! »

Ricardo Bofill souhaite offrir une oeuvre d'art et un cadre aux personnes qui habitent dans ses réalisations et il renouvelle ainsi l'image du logement social. « J'habitais avant en immeuble de dix étages, confie Sandrine. Je peux vous dire qu'on a moins envie de rentrer chez soi. Ici, j'ai le jardin intérieur d'un côté, l'eau de l'autre, je suis vraiment bien. »

Nicolas Gervais pour le Petit Quentin de septembre 2004