Une école de toutes les couleurs

À La Verrière, les jeunes élèves de l'école régionale du premier degré, construite en 1969, voient la vie en mauve, en rouge et en bleu... Histoire d'une réhabilitation réussie.

Une école de toutes les couleurs

Une réhabilitation nécessaire

Jean Prouvé  1901-1984.
Expert du métal de renommée internationale et précurseur du design. À Saint-Quentin, il a travaillé sur l'école du Parc à Élancourt (1974) et sur le lycée hôtelier à Guyancourt (1980).

L'École régionale du premier degré de La Verrière, un temps nommée « L'école bleue », a été construite en 1969 par Yves Marchand avec le concours de Jean Prouvé(1). Elle a été édifiée d'après un plan en alpha dont le coeur était une voûte en béton, qui abritait un gymnase.

Après plus de trente ans de services, sa réhabilitation a été confiée à l'atelier de Philippe Madec.
« Sa conception est d'un autre âge, explique l'architecte. Monumentale, elle était repliée sur un centre comprimé entre trois ailes concaves. On y était coupé du monde. Nous l'avons ouverte à la ville et rendue polychrome, tout en conservant les panneaux blancs de Jean Prouvé. »

Pour garder l'esprit ouvert

Vue générale de l'école régionale de La VerrièreLes travaux de l'Ecole se sont achevés en 2007La restructuration (10 151m2) s'est déroulée en trois phases : lancement des études en 2000, début du chantier en 2004, achèvement des travaux en 2007. L'architecte a ouvert l'école sur le parc en cassant une aile de l'alpha, ce qui permet aux enfants de mieux profiter de la coupole dès l'entrée.

Le nouveau projet s'organise autour d'un bâtiment neuf qui traverse le plan d'origine et fédère l'ensemble des activités, depuis l'administration en passant par l'accueil des élèves, la restauration, le gymnase ou les logements de fonction.

« Fonctionnel et joyeux »

Ecolebleue Facade webLes façades misent en couleur par l'atelier Madec.L'édifice réhabilité conserve les façades intérieures du bâtiment d'origine conçues par Jean Prouvé et ses ateliers lorrains. Il bénéficie en revanche d'une enveloppe extérieure neuve constituée de panneaux verriers multicolores.

La mise en couleur des façades a été réalisée par l'atelier Madec en collaboration avec l'artiste Carlos Caceres et l'entreprise Sobrea.

« C'est un bel outil, fonctionnel et très agréable à utiliser », commente Caroline Bouriel, enseignante et membre du conseil d'administration. « Cela ne ressemble pas à une école classique, mais c'est très joyeux. »