Elancourt - Le Prisme

Le Prisme est emblématique de Saint-Quentin. D'abord appelé Maison pour tous, il fut construit avec le premier quartier de la ville nouvelle, le centre des 7 Mares, à Élancourt-Maurepas.

Elancourt - Le Prisme

Une maison intergénérationnelle

 Ce bâtiment de briques a été conçu par Pierre Venencie qui, épaulé par le sculpteur Michel Rossigneux et le scénographe Camille Demangeat, livre en 1975 un édifice intrigant aux multiples fonctions.
Pièce maîtresse du tout nouveau quartier, c'est ici que les premiers habitants venaient se rencontrer, s'initier à tous les arts ou encore déjeuner ensemble, toutes générations confondues, à la cafétéria.

Un drôle de triangle

Maquette du PrismeMaquette du Prisme, vue du cielPierre Venencie est parti de la forme de la scène principale pour faire les plans de sa Maison pour tous. Il s'est donc servi d'un triangle isocèle pour réaliser l'ensemble du bâtiment qui, au final, a une forme atypique, liée aux différents usages auxquels il a été destiné.

 L'objectif était de créer un édifice d'abord fonctionnel, utilitaire, et pensé comme une ruche dotée d'une multitude d'alvéoles dévolues aux différentes pratiques artistiques proposées sur place. Outre une salle de spectacle, on y trouvait ainsi des studios de répétition et une salle de danse sur le toit.

La mémoire d'une époque

Le Prisme Memoire webPierre Venencie, architecte du bâtimentTrente ans après, la Maison pour tous, bâtiment emblématique des années 70 et du début de la ville nouvelle, a cédé la place au Prisme. La cafétéria n'est plus et les studios ont été remplacés par une librairie. Une autre vie culturelle anime désormais ces lieux déjà chargés d'histoire, qui ont marqué la mémoire de toute une génération de Saint-Quentinois.
Le quartier des 7 Mares a fêté ses trente ans en octobre 2005, en présence de l'architecte (photo).