Un jour, un objet : le pouf Sacco

Un indémodable du design italien des années 1960-70 ! Révolutionnaire, facile d'entretien, fun, il a tout d'un très grand.

Pouf Sacco 

Piero Gatti, Cesare Paolini et Francesco Teodoro (designers), Zanotta (éditeur), 1969

N° d'inventaire : DG.95.104

Le pouf Sacco de Gatti, Paolini et Teodoro, édité par Zanotta à partir de 1969.Le pouf Sacco de Gatti, Paolini et Teodoro, édité par Zanotta à partir de 1969.© Musée de la ville-SQY / E.Deschamps

Le Sacco, né juste après 1968, en plein mouvement de contestation, illustre le rejet du conformisme des générations précédentes. Présenté pour la première fois au public à la Foire du meuble de Paris en 1969, il bouleverse en effet l'allure figée et formelle des appartements des années 1960, en libérant de la rigueur des formes et des positions socialement admises. Les créateurs italiens ont été les premiers à vouloir casser les lignes droites et pures des meubles contemporains de l'époque.

Gatti, Paolini et Teodoro s'inspirèrent des sacs qu'utilisaient les paysans en Italie pour rapporter les feuilles de châtaignier et rembourrer les matelas. Les feuilles, trop inconfortables, furent vite écartées. L'eau et le sable de même, trop rigides et trop lourds. Ils pensèrent également à la mousse polyuréthanne (trop chaud), aux chevrotines (en plomb donc trop lourd) et à de mini balles de ping-pong (trop coûteuses à la fabrication). Finalement, les trois designers découvrirent les billes de polystyrène : légères, malléables à souhait, peu coûteuses.

Ce siège informe, transportable et malléable correspond à un nouveau mode de vie. C’est le corps qui donne sens à cet amas de billes de polystyrène rassemblé dans une housse de vinyle. Il remporte un vif succès auprès de la jeunesse rebelle de l’époque et est toujours édité aujourd’hui. Quarante ans après sa création, il reste un des plus grands succès commerciaux de l'histoire du meuble et est aujourd'hui exposé dans les musées du monde entier.