Collection Art public

Dès 1970, Saint-Quentin-en-Yvelines, l’EPA a engagé une politique d'art plastique en ville nouvelle, en collaboration avec le Ministère de la Culture. Quelque 80 œuvres d'art urbain ont ainsi été installées dans les espaces publics du territoire : places, ronds points, parcs, jardins, etc. Découvrez en photos dans cette rubrique les maquettes de ces œuvres acquises par le musée de la ville.

Le 1% artistique

Conçu initialement pour les constructions scolaires, le « 1% artistique » s’est progressivement étendu aux autres constructions publiques et à l’introduction des arts plastiques dans l’espace urbain.

Cette procédure consiste à affecter un crédit spécial (représentant, comme son nom l’indique 1% du coût de l’opération) à la décoration monumentale des réalisations de l’Etat et/ou des collectivités locales.

Le musée a été conduit à rencontrer les artistes, découvrant ainsi un gisement d'objets et de documents caractéristiques d'une démarche et d'une époque. Leurs acquisitions constituent ainsi un fonds important de maquettes d’œuvres, de dessins, croquis préparatoires qui témoignent de la réflexion menée sur l’œuvre et permettent d’en retracer en partie la création. 

Pourquoi ces maquette au Musée ?

Ces acquisitions sont donc très symboliques et très importantes pour le musée qui s’emploie actuellement à préserver au mieux ces œuvres qui fleurissent aux quatre coins de la ville. Elles s’ajoutent à l’art « historique » d’un patrimoine architectural très riche (fermes, lavoirs, gares) voire prestigieux (Commanderie des Templiers de La Villedieu, Abbaye de Port-Royal).